ENSEMBLE FEMININ DE MUSIQUE ANCIENNE

 

 

 

 

 

    Après avoir obtenu une licence en musicologie (spécialité dramaturgie lyrique,mention bien) à l'Université Paris 8, Guillemette Beaury entame un cursus en chant lyrique au CRR d'Aubervilliers avec Dominique Moaty.

 

Parallèlement, elle prend des cours d'art dramatique au conservatoire du 18ème arrondissement de Paris dont elle sort diplômée (CET mention très bien avec les félicitations du jury) en 2013.

 

Depuis 2015, Guillemette Beaury suit un double cursus en DEM musique ancienne (obtenu en juin 2017) et DEM de chant lyrique et se produit avec plusieurs ensembles vocaux (Mångata, le Choeur National des Jeunes, Les passagères, choriste supplémentaire à la maîtrise de radio France).

Lauriane Gaudois

 

Bas dessus

    Anne-Laure commence la musique dès ses 6 ans par la flûte traversière, guidée par sa mère également flûtiste. Elle rentre en 2004 à la Maîtrise de Radio France, ce qui la décide à faire du chant son métier. La Maîtrise l'a d'ailleurs récemment invité à chanter le solo du Salut Printemps de Debussy, sous la baguette de François-Xavier Roth, pour le "Grand Concert de Paris" le 14 Juillet sur le Champ de Mars, en direct sur France 2. Elle l'avait déjà chanté lors de la cérémonie d'ouverture de l'Auditorium de Radio France, également avec l'ONF, dirigé par Daniele Gatti.
Son intérêt pour l’analyse et la musicologie la conduise à poursuivre des études musicales au spectre large, obtenant son DEM de flûte traversière et son DEM de Formation Musicale en 2014 avec la mention Très Bien, ainsi que sa licence de Musique et Musicologie de l'Université Paris-Sorbonne.
En 2013, elle intègre l'Académie du Chœur de l'Orchestre de Paris, chœur avec lequel elle se produit à la Philharmonie. Elle a ainsi l’occasion d’intervenir en soliste lors de l'inauguration de cette même salle, pour les deux générales publiques, dans le Pie Jesus du requiem de Fauré, sous la direction de PAAVO JÄRVI, ainsi que pour les concerts du « Paradis et la Péri » de Schumann sous la direction de DANIEL HARDING.
Anne-Laure gagne en 2017 le Premier Prix du concours des Clés d'Or, et en 2019 le Premier Prix du concours Hector Berlioz.Elle est également lauréate de la Fondation Williamson à l'Académie de musique du Festival des Arcs.Toujours avide de découvrir de nouveaux répertoires et passionnée de pédagogie, elle enseigne la Formation Musicale depuis 4 ans à la Maîtrise de Radio France.Anne-Laure vient d'être admise au CNSM de Paris en chant lyrique pour la rentrée 2019/2020.


Médaille d'or à l'unanimité de flûte à bec du CNR de Douai.
1989 Maîtrise à la Sorbonne sur " La flûte à bec en Italie au XVIe siècle ".
1993 Doctorat de musicologie sur "Le répertoire de la flûte à bec en France à l'époque baroque".
Titulaire du Certificat d'Aptitude de flûte à bec, elle enseigne cet instrument ainsi que la musique de chambre pour chanteurs au Conservatoire Nadia et Lili Boulanger Paris (9e).
Passionnée de pédagogie, elle édite trois méthodes de flûte à bec en français et en brésilien : pays où elle donne chaque année des master-classes et concerts.
Elle a enregistré l'intégrale des suites de Hotteterre chez Naxos avec Philippe Allain-Dupré.
Depuis 2000 elle pratique également la viole de gambe.
En 1996, elle fonde Les Musiciens de Mlle de Guise. Avec cet ensemble elle enregistre trois disques chez Bayard musique : Noëls sur les Instruments, Croc'baroque et Gai Luron-Lurette, chansons populaires françaises du XVIe au XVIIIe siècle pour enfants. L'ensemble autoproduit par ailleurs Chante l'Europe avec une choeur tchèque
Elle a dirigé des représentations d'opéras comme Armide de Lully, l'Europe galante de Campra, Didon et Enée de Purcell et la recréation des Festes de l'été de Montéclair dont elle a assuré également la mise en scène.
En 2008 elle crée l'ensemble féminin Athénaïs consacré au répertoire vocal religieux, avec lequel elle enregistre deux disques : Anima Christi en 2011 et O Amor Jesu en 2014.

Laurence Pottier

Direction artistique

Viole de gambe
http://laurencepottier.com/

Guillemette Beaury

Second dessus

    Elles ont aussi participé à l'ensemble Athénaïs :

Sylvie Althaparo †, Marine Beelem, Lynda Bisch, Sophie Boucheron, Oksana Delaforge (orgue), Eugénie Demey, Eugénie de Padirac, Ellen Giacone, Marine Guillard, Floriane Hassler, Sacha Hatala, Victoria Jung, Valentine Kitaine, Véronique Leguen (pour le CD O Amor Jesu), Ahlima Mhamdi, Emmanuelle Monier, Vanessa Moubarak, Hiroko Nakayama (orgue), Elsa Pelaquier, Cécile Pierrot, Laure Slabiak, Dorothée Thivet, Axelle Verner, Mélanie Gardyn, Jeanne-Marie Lelièvre, Coralie Amedjkane (orgue), Aurore Germain.

Laura Muller commence la musique à l'âge de sept ans par l'apprentissage du violon à l'école de musique Puy-en-Velay. Elle commence à chanter à la maîtrise du Puy, dirigée par Emmanuel Magat. Titulaire d'une licence de musicologie et d'un master de lettres modernes obtenus à la Sorbonne, elle est actuellement dans la classe de chant lyrique d'A-M. Werster au conservatoire du 9e arrondissement de Paris. Membre de la Maîtrise des Hauts-de-Seine (dir. Gaël Darchen) de 2011 à 2015, elle y aborde un large répertoire choral et soliste et se produit régulièrement en France et à l'étranger (Vietnam, Laos, Costa Rica, Italie, Royaume-Uni). Elle a notamment interprété plusieurs rôles de L'Enfant et les Sortilèges de Ravel, Méphisto dans Le Petit Faust d'Hervé, Le Philosophe et Hanif dans l'Ile de Merlin de C.W.Gluck, et elle a chanté le rôle de Renart dans le Roman de Renart de Coralie Fayolle au Théâtre du Châtelet (dir. Clothilde Sébert, juin 2015). Elle s'est également produite à l'opéra de Paris dans le rôle du Pâtre de Tannhäuser (dir. Mark Elder). Intéressée par le répertoire contemporain, elle a créé le rôle d'Olga 1 dans Pion prend tour en D9 de Bruno Giner (dir. Philippe Nahon) et on a pu l'entendre dans La Fabbrica illuminata de Luigi Nono pour voix soliste et bande magnétique en compagnie de Stefano Bassanese (Turin, Paris - Institut culturel italien). Laura intègre l'ensemble Athénaïs en 2015.

Laura Müller

Bas dessus

Formé par Laurence Pottier en 2008, cet ensemble féminin composé de six chanteuses et d'une basse continue - orgue et viole de gambe - se consacre au répertoire sacré de la période baroque.

 

Depuis sa création, les solistes de l'ensemble Athénaïs effectuent un travail d'interprétation reposant sur les connaissances et les recherches musicologiques de Laurence Pottier qui s'attache à faire connaître un répertoire souvent méconnu en en restituant les sonorités d'origine.
Elles explorent un répertoire de plus en plus riche et varié et multiplient les occasions de faire se rencontrer musique et musicologie, de par notamment la construction d'un partenariat avec le CNRS.

 

Les huit musiciennes de l'ensemble investissent cette musique avec caractère, la rendent vivante et accessible. La qualité des voix et la singularité des timbres éclairent la polyphonie très travaillée de ce répertoire avec légèreté et fraicheur

Alix Rousselet est née en Avignon le 3 octobre 1990 dans une famille de musiciens (père batteur jazz). Elle débute l'étude du violon à l'âge de 6 ans au conservatoire d'Avignon dans la classe de Chantale Rodier.
En 2000, elle entre en tant qu'enfant soliste dans la maitrise de l'Opéra d'Avignon et participe ainsi à de nombreuses participations scéniques et vocales dans les productions inter-opéra, et notamment aux Chorégies d'Orange (Turandot, Tosca, Othello, Werther...).
En parallèle, elle suit un cursus CHAM (horaires aménagés musique) en Avignon au collège Joseph Vernet et obtient en 2007 un bac technologique TMD (Technique de la Musique et de la Danse) en discipline chant au CRR de Lyon. Elle participe au chœur d'adultes de la Maitrise de Notre Dame de Paris de 2009 à 2011.
Elle entre ensuite au conservatoire du 9ème arrondissement de Paris dans la classe de chant lyrique d'Anne Constantin en 2010, puis celle d'Anne Marguerite Werster en 2013.
Elle est actuellement membre de l'ensemble vocal féminin Athénais et de l'ensemble vocal Les Métaboles dirigé par Léo Warinsky. Depuis 2013 elle est régulièrement invitée en tant soliste par l'ensemble Eaubon'canto avec lequel elle chante " le Magnificat " et " le Gloria " de Vivaldi, le " Gloria " et " Fiançailles pour Rire " de Poulenc ainsi que la " Messe en ut mineur " et le " Requiem " de Mozart.

Alix Rousselet

Premier dessus

   D'abord soprano, elle découvre sa voix de contralto en 2017, grâce à Myriam De Aranjo, et prépare à présent son DEM au conservatoire du 9ème arrondissement dans la classe de Doris Lamprecht.
Elle travaille alors avec Arsys Bourgogne, l'Opéra de Lille, et chante aussi bien en tant que choriste qu'en tant que soliste, notamment en incarnant Miss Baggott dans "Le petit ramoneur" de Britten à l'auditorium de Radio France en juin 2018. Elle est aussi régulièrement l'alto solo d'oratorios tels que le "Magnificat" de Bach, le "Stabat Mater" de Vivaldi, la "Petite messe solennelle" de Rossini et le "Requiem de Mozart". Elle intègrera les jeunes talents de l'académie Jaroussky en septembre 2019.



Jeune artiste lyrique, Amélie commence son parcours musical par huit années de piano dans la petite école de musique de Cossé-le-Vivien, en Mayenne (53). C’est à l’âge de 18ans qu’elle découvre le chant lyrique et qu’elle s’y consacre plus sérieusement auprès d’Annick Vert au conservatoire d’Evron.
Plus tard, les différentes formations et choeurs qu'elle intègre lui permettent de se produire en soliste et en choriste en France mais aussi en Espagne, en Suisse, en Pologne et en Equateur.
Aujourd'hui, après avoir obtenu une licence de musicologie à la faculté de Rennes et un master d'Art-thérapie option musicothérapie à la faculté Paris Descartes/Sorbonne, Amélie poursuit ses études en chant lyrique dans la Classe d'art lyrique d'Elsa Maurus au conservatoire Nadia et Lili Boulanger à Paris
jusqu'en juin 2015. Elle obtient son DEM de la ville de Paris 1ère nommée avec les félicitations du jury et entre au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt dans la classe d'Anne Constantin.
Elle est aussi soliste et choriste dans le Choeur National des Jeunes, fait partie de l'ensemble de voix de femmes Mangata, ainsi que soliste dans des projets pour l'ensemble de musique contemporaine
2E2M.

Anne-Laure Hulin

Premier dessus

 

Amèlie Raison

Second dessus

Dorothée Voisine

Bas dessus

   Dorothée Voisine commence ses études musicales à l'âge de 7 ans au conservatoire de Suresnes en classe de piano, puis en classe de chant avec Laurence Malherbe. Elle obtient son DEM et Prix de Chant Lyrique au CRR de Paris dans la classe de Fusako Kondo. Depuis septembre 2014, elle poursuit sa formation musicale au sein du Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt dans la classe d'Anne Constantin.
Parallèlement à cela, elle obtient une double-licence " Sciences et Musicologie " et termine actuellement un master recherche de musicologie sous la direction de Sylvie Douche à l'Université Paris-Sorbonne.
On a pu l'entendre dans " L'Enfant et les Sortilèges " dans le rôle de la Chatte, dans des récitals de lieds de Schumann et de mélodies espagnoles de Manuel De Falla ainsi que dans le " Stabat Mater " et le " Gloria " de Vivaldi. On a pu également l'entendre dans le rôle de Pinocchio dans l'Opéra pour enfants du même nom de Romain Didier et Pascal Mathieu, dans le rôle du Jumeau 2 dans " le Martyre de Saint-Sébastien " de Claude Debussy, ainsi que dans le " Stabat Mater " de Pergolèse, le " Te Deum " de Charpentier, la " Petite messe solennelle " de Rossini ou encore les " Folk Songs " de Bério. Elle a interprété le rôle de la Zélatrice dans " Suor Angelica " de Giacomo Puccini, de Cathos dans l'opéra-ballet " Persée et Andromède " de Jacques Ibert et de Miss Baggott dans l'opéra " The Little Sweep " de Benjamin Britten, ainsi que Mère Marie dans " Dialogues des Carmélites " de Francis Poulenc, et le rôle de Fortuna dans " l'Incoronazione di Poppea " monté au CRR de Paris par le département de musique ancienne. Elle est invitée au festival les Art'scènes de Nantes (en 2013 et 2014) pour deux concerts de mélodies françaises, aux Grandes Ecuries de Versailles pour un récital et monte une " Carte-Blanche à Dorothée Voisine " organisée par le conservatoire de Suresnes.
Elle a participé aux masterclasses de Jean-Philippe Lafont, Sylvia Sass et Thierry Pillon, Laurence Dale, Anne Grapotte, Brigitte Balleys, Dalton Baldwin, Irène Kudela et François Leroux.
Elle est membre de l'ensemble Athénaïs depuis 2014.